Notice: Undefined index: HTTP_ACCEPT_LANGUAGE in /var/www/vhosts/toxquebec.com/httpdocs/mambots/system/jfdatabase.systembot.php on line 115
Toxquebec - Toxquebec

Suivez-nous sur Facebook !
Video sitesi: xnxx porno En iyiler arasindadir.
Erotik sex izle ve yorum yaparak videolari izleyebilirsiniz..
Cilginca sex ve sikis yapan bayanlarin azgin videolari burada.
En yeni acilan siteler arasinda seks videolar izleyebilirsiniz.
Brutale ou progressive selon les produits, la dépendance s'installe quand on ne peut plus se passer de consommer une ou plusieurs substances, sans éprouver de souffrances physiques et psychologiques.
Source : Drogues : Savoir plus, Risquer moins
 
Questions Réponses

Retour     

Votre question :

J'aimerais cesser certains médicaments. Je suis toxicomane depuis de nombreuses années. À 27 ans, j’ai été hospitalisée à Québec au CHUM pendant 2 mois et demi mais ça n’a pas fonctionné. Ma mère était toxicomane et c’est elle qui m’a donné mes premiers comprimés de Valium 10 mg à 12 ans. Tout y est passé pour moi. À 13 ans j’ai connu celui qui allait devenir mon mari et lui m’a initiée à la drogue : mescaline, acide, crystal, etc... Il y a eu également la boisson mais je n’aime pas ça. Présentement j’ai des problèmes avec le Clonazepam, le Tramadol et le Hycodan. En 2012 avec l’aide d’une naturopathe, j’avais débuté un sevrage du Clonazepam en le substituant avec le Valium qu’un ami me donnait pour m’aider. Lorsque la naturopathe a téléphoné à mon médecin, il a refusé de m’aider car pour lui, je n’ai qu’ à cesser d’en prendre. De plus, la prescription est à mon mari. Je ne sais plus trop quoi faire. Aujourd’hui je suis dans une journée où je me sens motivée mais dire qu’il y a de l’aide c’est faux. Je pense énormément au suicide. J’ai tenté à quelques reprises mais en vieillissant, la peur de se manquer et surtout des séquelles me font peur. Je travaille à un endroit où j’ai accès à plusieurs médicaments, et le Tramadol et l’Hycodan, c’est à cet endroit que je le consomme. Il y a de tout. Je suis sincère quand je dis que je voudrais tellement m’en sortir mais de mon médecin, c’est peine perdue. Est-ce possible de le faire chez soi avec de l’aide évidemment? Mais où trouver cette aide? Personne ne connaît ma consommation. J’en ai tellement eu : Fiorinal c 1/4 Oxycontin, etc. Mon ancien médecin était beaucoup plus un pusher qu’un médecin. Est-ce que je peux espérer une vie sans substances? J’en rêve. J’aimerais me connaître à jeun avec seulement mon antidépresseur. Si mon médecin refuse de m’aider, vers qui me tourner pour avoir de l’aide immédiatement? C’est urgent car dans mes moments les plus sombres, je suis habitée par l’idée du suicide.

Lilas, 46 - 60 ans, F
Québec


Notre réponse :
Bonjour, vous avez besoin sans tarder d’aller chercher de l’aide dans un centre de réadaptation de votre secteur (voir «Ressources»). Nous vous encourageons à contacter un centre immédiatement pour une évaluation.
 
Si vous sentez que vous êtes un danger pour vous-même, présentez-vous sans tarder à l’urgence du centre hospitalier de votre secteur. 
 
Bonne chance!
 
Toxquebec.com
Retour     


Vous avez une question ? Cliquez ici pour soumettre votre question



MISE EN GARDE : Les réponses apportées par Toxquebec.com sont tirées d'une base de connaissances générales qui ont fait consensus en matière de toxicomanie et de jeu pathologique. Elles ne peuvent, en aucun cas, tenir compte de toutes les dimensions des problématiques des individus qui nous écrivent. En conséquence, ces réponses demeurent partielles et ne peuvent être interprétées comme un diagnostic ni remplacer le recours à un professionnel de la santé.


 

Conception & réalisation du site par HPJ