Notice: Undefined index: HTTP_ACCEPT_LANGUAGE in /var/www/vhosts/toxquebec.com/httpdocs/mambots/system/jfdatabase.systembot.php on line 115
Toxquebec - Toxquebec

Suivez-nous sur Facebook !
Video sitesi: xnxx porno En iyiler arasindadir.
Erotik sex izle ve yorum yaparak videolari izleyebilirsiniz..
Cilginca sex ve sikis yapan bayanlarin azgin videolari burada.
En yeni acilan siteler arasinda seks videolar izleyebilirsiniz.
Brutale ou progressive selon les produits, la dépendance s'installe quand on ne peut plus se passer de consommer une ou plusieurs substances, sans éprouver de souffrances physiques et psychologiques.
Source : Drogues : Savoir plus, Risquer moins
 
Questions Réponses

Retour     

Votre question :

Je suis une maman monoparental de 44 ans. Je bois trop, beaucoup trop depuis 20 ans. J'ai commencé socialement avec mon premier amoureux, j'avais 17 ans mais à cette époque une biere me rendait pompette et je n'en buvais pas d'autre, sauf dans des fins de semaine où là je pouvais prendre une cuite. Mais je n'avais pas encore de problème d'addiction. À 24 ans mon amoureux ma quitté. J'ai fait une petite dépression et je sortais tous les soir avec des amies pour me changer les idées. Ma consommation est devenue vite incontrôlable car vers l'année 2000, j'ai commencé à consommer toute seule, et bien sûr tous les soirs au début. Les quantités ne devaient pas être trop grandes, mais voilà, depuis au moins 15 ans, je peux m'enfiler une bouteille de vin toute seule sans problème, voir 2. J'ai arrêté bien sûr 3 ans quand je suis tombée enceinte mais j'ai recommencé de plus belle quand ma fille avait 3 mois. Je prenait des cuite et me tirais mon lait avant, pour pouvoir l'allaiter sans problème. Quand elle a eu 2 ans et demi, j'ai arrêté de boire et de fumer la cigarette environ pendent 1 an. C'était la première fois que je décidais d'arrêter vraiment. Ça super bien marché. Du jours au lendemain, plus rien. C'était facile. Je m'accordais un verre ou deux à ma fête, à Noël, mais sans avoir jamais envie de poursuivre le lendemain. Donc c'était bon, que je pensais. Et puis un beau jour, je m'en suis permis un peu plus et c'était reparti de plus belle. Par la suite, j'ai dû faire une bonne dizaine de tentatives d'arrêt qui ont marché (entre une semaine et 1 mois à chaque fois), et puis en août 2016, mon père est mort du cancer du foie, pour des raison d'alcool, j'imagine, vu qu'il buvait pas mal. Et puis, allez savoir pourquoi? au lieu de me refroidir, je me suis mise à boire encore plus, et du fort (pastis, rhum, vodka, ou téquila), parfois le matin ; chose qui ne m'était pas encore arrivé. Mais bon ! le matin j'ai pas fait ça souvent. Mais il m'est arrivé de me cacher pour boire assez souvent, ce qui est pas un bon signe, et puis depuis 2 ou 3 ans je me sens male quand je bois. J'ai des horribles maux de tête qui me force à me coucher, et je manque beaucoup de soirées, à cause de ça. Et puis j'ai souvent les yeux qui piquent, des diarrhées ou de la constipation, et une lourdeur au niveau de l'abdomen. Alors je commençais à m'inquiéter et à vraiment vouloir arrêter sans y arriver. Et puis là, le 15 août de cette semaine mon médecin de famille me laisse un message pour me dire qu'il a fait venir mon dossier anterieur de l'hopital. Je suis en Estrie depuis 3 ans maintenant. Et il me dit qu'en avril 2015, j'ai passée une échographie de l'abdomen, probablement pour les reins, car j'étais suivie par un urologue là-bas à cause de problèmes de reins, dû à un handicap de naissance que j'ai, qui est le spina-bifida. Bref il me dit que cette échographie d'avril 2015 a repéré sur mon foie, une lésion, et une note dit qu'il faut investiguer pour voir ce que c'est. Mais moi je n'ai jamais été mise au courant de cette lésion. Donc bien sûr, jamais fait de suivi. Mon médecin de famille a donc demandé une échographie. J'attends donc qu'on m'appelle, mais je suis totalement paniquée, étant donné que j'ai continué à boire, et beaucoup malgré cette lésion au foie qui m'était inconnue. Alors depuis que je sais cette nouvelle, ça fait 5 jours, j'ai totalement arrêté de boire et de fumer aussi. Car pour moi, l'un va avec l'autre. Je me fais des jus verts, j'essaie de me désintoxiquer, de perdre du poids, car j'ai énormément grossi depuis 1 an, en particulier au niveau du ventre. Voilà, maintenant mes symptôme sont : un léger mal de tête depuis 4 jours de cure, une gêne, pas une douleur, plutôt une gêne au niveau du ventre, et les yeux qui piquent. Étant donné mes symptômes, le nombre d'années que je bois, mes antécédants familiaux, et le fait que depuis 3 ans déjà, une lésion a été détectée sans que je le sache, je pense au pire pour les résultats de ma prochaine échographie. Je me sens totalement coupable pour ma petite fille qui a 8 ans. J'ai très peur de ce qui va arriver. Je viens donc chercher ici un peu de réconfort.

Lili, 36 - 45 ans, F
Waterville


Notre réponse :
Nous comprenons vos inquiétudes, et vous avez clairement besoin de soutien, nous vous encourageons à aller en chercher sans tarder : parler du problème à un proche, consulter un(e) psychologue de votre secteur (voir «www.ordrepsy.qc.ca») ou un centre de réadaptation pour vous accompagner dans votre sevrage (voir section «Ressources»), ou encore joignez un groupe Alcooliques Anonymes de votre région (voir également «Ressources»). 
 
Concernant vos symptômes, seul un examen médical peut aider à déterminer s’ils sont dus au sevrage, à un problème de santé lié à votre consommation ou à une autre condition médicale.
 
Bonne chance!
 
Toxquebec.com
Retour     


Vous avez une question ? Cliquez ici pour soumettre votre question



MISE EN GARDE : Les réponses apportées par Toxquebec.com sont tirées d'une base de connaissances générales qui ont fait consensus en matière de toxicomanie et de jeu pathologique. Elles ne peuvent, en aucun cas, tenir compte de toutes les dimensions des problématiques des individus qui nous écrivent. En conséquence, ces réponses demeurent partielles et ne peuvent être interprétées comme un diagnostic ni remplacer le recours à un professionnel de la santé.


 

Conception & réalisation du site par HPJ