Toxquebec Created with Sketch.

Le traitement des dépendances

Plusieurs approches se partagent le traitement de la toxicomanie au Québec. Elles font toutes parties d’approches qu’on peut regrouper sous l’appellation « Biopsychosociales ».

L’approche de réduction des méfaits
Selon cette approche, la consommation d’alcool et de drogues d’une personne est d’une importance secondaire par rapport aux méfaits pouvant résulter d’une telle consommation. La priorité est donc de diminuer le risque lié à la consommation de drogues pour la personne et les autres. Elle est utilisée dans la plupart des Centres de réadaptation publics en dépendances au Québec. Les couts du traitement sont assumés par le Ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS).

L’approche des communautés thérapeutiques
L’approche des communautés thérapeutiques se retrouve dans un certain nombre de centres de traitement privés au Québec. Le traitement se fait à l’interne et dure, en général, de trois mois à un an, ce qui en fait une approche de choix pour ceux dont la condition requiert un programme à plus long terme. Elle est utilisée dans plusieurs centres privés au Québec. Il faut s’informer des conditions en vigueur qui sont variables d’un centre à l’autre ou selon les services requis.

L’approche des Groupes d’entraide
L’approche dite des Groupes d’entraide se retrouve dans un bon nombre de centres privés au Québec, dont les plus connus sont la Maison Jean Lapointe, le Pavillon du Nouveau Point de Vue et le Centre Pierre-Péladeau. Cette approche vise l’abstinence et l’utilisation de la philosophie des Alcooliques Anonymes comme élément central du traitement. Il faut s’informer des conditions en vigueur qui sont variables d’un centre à l’autre ou selon les services requis.