Toxquebec Created with Sketch.

La mescaline, qu'est-ce que c'est ?

La mescaline est un perturbateur du système nerveux central. C’est un hallucinogène dont les effets s’apparentent à ceux du LSD, mais sont 4 000 à 10 000 fois moins puissants. C’est le principal constituant actif du peyotl, un petit cactus d’Amérique centrale.

La mescaline n’est pas disponible au Québec et au Canada. Ce que l’on retrouve sur le marché sous la dénomination de mescaline est en fait du PCP (voir section sur le PCP).

 

Pour plus d’information, procurez-vous le livre « Drogues: savoir plus, risquer moins » à l’adresse suivante : https://boutique.cqld.ca/

Évaluez votre consommation

Effets et dangers de la mescaline

La mescaline provoque moins d’effets centraux que le LSD, mais des effets périphériques plus marqués. La dose efficace se situe entre 200 et 500 mg de sulfate de mescaline.

Les principaux effets centraux de la mescaline sont l’euphorie (sensation de bien-être et de satisfaction), l’accroissement de l’acuité sensorielle, les pertes de mémoire à court terme, les troubles de concentration, les modifications de l’humeur, les hallucinations, les étourdissements, les tremblements, les troubles d’équilibre, l’anxiété et parfois la panique. Ces effets s’accompagnent d’une altération de la perception de soi, des formes, des couleurs, du temps et de l’espace.

Les principaux effets périphériques sont l’altération de la vision, la mydriase (dilatation des pupilles), l’hyperthermie (augmentation de la température corporelle), les frissons, la transpiration profuse, la respiration rapide et profonde, une légère tachycardie (augmentation du rythme cardiaque), l’hypertension, les nausées, les vomissements et la diarrhée.

L’intoxication aiguë peut entraîner l’anxiété, la dépersonnalisation, la sensation de perte de la maîtrise de soi et de son environnement et un état de panique. Cette réaction, connue sous le nom de « mauvais voyage » (bad trip), s’accompagne de conduites susceptibles d’être dangereuses.

Effets chroniques

L’intoxication chronique à la mescaline provoque, entre autres, un syndrome d’amotivation, des troubles de l’humeur et des réminiscences d’hallucinations (flashbacks).

Évaluez votre consommation

Tolérance et dépendance

Comme pour les autres hallucinogènes, la tolérance apparaît après quelques jours d’usage quotidien. Le consommateur doit alors s’abstenir pendant quelques jours pour ressentir de nouveau les effets désirés.

L’intoxication aiguë peut entraîner l’anxiété, une dépersonnalisation, une sensation de perte de la maîtrise de soi et de son environnement et un état de panique.

Bien que la dépendance physique soit absente, une dépendance psychologique d’intensité variable peut être observée.

Évaluez votre consommation

Quelques statistiques

  • La mescaline n’est pas disponible au Québec et au Canada.
Évaluez votre consommation

Que prévoit la loi ?

  • La mescaline est inscrite à l’annexe III de la Loi réglementant certaines drogues et autres substances.
  • La possession, le trafic, la possession en vue d’en faire le trafic, la production, l’importation et l’exportation sont illégaux.
Évaluez votre consommation