Toxquebec Created with Sketch.
Filtrer
Substance
Substance
Contient
Contient
Soumettez votre témoignage

Témoignages

Toutes les expériences méritent qu’on s’y intéresse. Vous aimeriez partager l’histoire d’une tranche de votre vie? Votre témoignage peut non seulement vous permettre d’exprimer ce que vous vivez, mais aussi aider d’autres personnes qui vivent des situations similaires et qui se sentent isolées et incomprises. L’anonymat vous permettra d’exposer des situations parfois intimes sans risques. (Veuillez noter que votre texte pourra être modifié.)

Cliquez ici ou visitez la page Contactez-nous pour soumettre votre témoignage.

12 Oct 2014
Alcool Femme, 46 - 60 ans
Suite à une rupture amoureuse après 13 ans de vie commune qui s’est faite très brutalement et subitement, j’ai commencé à boire et consommer des médicaments à l’excès. Je me […]
Lire plus

Suite à une rupture amoureuse après 13 ans de vie commune qui s’est faite très brutalement et subitement, j’ai commencé à boire et consommer des médicaments à l’excès. Je me suis réveillée trois jours plus tard d’un coma. J’aurais dû prendre une leçon de ça. Hélas non! J’ai continué à trop boire, au risque de ma santé mental et ma vie. Après une grosse tentative de suicide avec l’alcool et deux autres presque accidentelles, je me suis rendu compte que parfois demander de l’aide est plus courageux que de vouloir que la bouteille soit ta seule amie de réconfort pour passer à travers la souffrance. J’ai appris et accepté de l’aide chez Urgences dépandences et à la ligne Urgence 24hres. Ils sont d’une incroyable compréhension et aide. Je suis en attente pour une cure fermée qui me fait très peur. Mais ma peur de me perdre dans l’alcool et de mourir d’une surdose accidentelle me donne la force de vouloir m’en sortir. Pour ceux qui ont perdu espoir ou qui ont peur d’aller chercher de l’aide : Dites-vous que les gens qui sont là vraiment pour vous aider à vous en sortir. Sans eux, je ne serais pas là aujourd’hui pour en témoigner. Car savoir qu’on n’est pas seule est très réconfortant. Qu’on se donne tous une chance malgré les rechutes qui peuvent arriver et qui arrivent quand même. Parfois une ou plusieurs rechutes font qu’après, on s’en sort plus fort que notre dépendence, quelle qu’elle soit.

Julie, 46 - 60 ans, F
Montréal
Lire moins
1 2 3 4