Toxquebec Created with Sketch.

Trouble de l’usage de caféine

(le terme « caféine » comprend les boissons énergisantes, le café, le thé, le chocolat, les colas, la guarana, etc.)

Le test présenté ici reprend les critères diagnostiques du DSM-5. Ces critères sont ceux utilisés par les professionnels de la santé afin de poser le diagnostic d’un trouble lié à l’usage de la caféine.

Instructions

En pensant à votre consommation de caféine (boissons énergisantes, café, thé, chocolat, cola, guarana, etc.) au cours de l’année qui vient de s’écouler, répondez par « oui » ou par « non » à chacun des énoncés suivants :

Question 1/12

La caféine est souvent consommée en quantité plus importante que prévu :

Question 2/12

Vous avez des envies incontrôlables (craving), un fort désir ou un besoin pressant de consommer de la caféine :

Question 3/12

Vous avez besoin d’augmenter les quantités de caféine consommées pour obtenir l’effet désiré :

Question 4/12

L’effet a diminué lorsque vous consommez la même quantité de caféine :

Question 5/12

La caféine est prise pour soulager ou éviter des symptômes de sevrage désagréables qui apparaissent lorsque vous cessez d’en consommer :

Question 6/12

Vous avez déjà tenté d’arrêté ou de réduire votre consommation de caféine :

Question 7/12

Cet arrêt ou réduction de l’usage de la caféine a entrainé des maux de tête :

Question 8/12

Cet arrêt ou réduction de l’usage de la caféine a entrainé de l’épuisement :

Question 9/12

Cet arrêt ou réduction de l’usage de la caféine a entrainé de l’insomnie ou une somnolence excessive :

Question 10/12

Cet arrêt ou réduction de l’usage de la caféine a entrainé une augmentation de l’appétit :

Question 11/12

Cet arrêt ou réduction de l’usage de la caféine a entrainé de l’agitation ou un sentiment de lourdeur :

Question 12/12

La caféine est prise pour soulager ou éviter les symptômes de sevrage :

Retour
Mise en garde
Ce questionnaire est couramment utilisé dans les milieux de traitement afin d’évaluer la gravité des problèmes liés à la consommation. Toutefois, dans le présent contexte, les résultats de ce questionnaire n’ont pas de valeur clinique ou scientifique et ils ne remplacent pas le diagnostic d’un professionnel. Ils sont un guide d’interprétation de vos comportements face à la consommation.

ToxQuébec ne conserve aucune donnée sur les personnes qui utilisent ce questionnaire.
Source

American Psychiatric Association. Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (DSM 5). Paris : Elsevier-Masson, Traduit en 2015, 1114 pages.