Toxquebec Created with Sketch.

Trouble de l’usage de la cocaïne

(le terme « cocaïne » comprend la crack et la freebase )

Le test présenté ici reprend les critères diagnostiques du DSM-5. Ces critères sont ceux utilisés par les professionnels de la santé afin de poser le diagnostic d’un trouble lié à l’usage de la cocaïne.

Instructions

En pensant à l’année qui vient de s’écouler, répondez par « oui » ou par « non » à chacun des énoncés suivants :

Question 1/18

La cocaïne est souvent consommée en quantité plus importante ou pendant une période plus prolongée que prévu :

Question 2/18

Il y a un désir persistant, ou des efforts infructueux, pour diminuer ou contrôler la consommation de cocaïne :

Question 3/18

Beaucoup de temps est passé à des activités nécessaires pour obtenir de la cocaïne, à utiliser de la cocaïne ou à récupérer de leurs effets :

Question 4/18

Envie incontrôlable (craving), fort désir ou besoin pressant de consommer de la cocaïne :

Question 5/18

Consommation répétée de cocaïne conduisant à l’incapacité de remplir des obligations majeures au travail, à l’école ou à la maison :

Question 6/18

Consommation continue de cocaïne malgré des problèmes interpersonnels ou sociaux, persistants ou récurrents, causés ou aggravés par les effets de la cocaïne :

Question 7/18

Des activités sociales, professionnelles ou de loisirs importants sont abandonnées ou réduites à cause de l’usage de la cocaïne :

Question 8/18

Consommation répétée de cocaïne dans des situations où cela peut être physiquement dangereux :

Question 9/18

L’usage de la cocaïne continue bien que la personne reconnaît avoir un problème psychologique ou physique persistant ou récurrent causé ou aggravé par La cocaïne :

Question 10/18

Vous avez besoin d’augmenter les quantités de cocaïne consommées pour obtenir l’effet désiré :

Question 11/18

L’effet a diminué lorsque vous consommez la même quantité de cocaïne :

Question 12/18

Vous avez déjà décidé d’arrêter ou de réduire votre consommation de cocaïne après une période de consommation intense et prolongée :

Question 13/18

Cet arrêt ou réduction d’un usage de la cocaïne a entrainé Épuisement :

Question 14/18

Cet arrêt ou réduction d’un usage de la cocaïne a entrainé Rêves intenses et déplaisants :

Question 15/18

Cet arrêt ou réduction d’un usage de la cocaïne a entrainé Insomnie ou somnolence excessive :

Question 16/18

Cet arrêt ou réduction d’un usage de la cocaïne a entrainé Augmentation de l’appétit :

Question 17/18

Cet arrêt ou réduction d’un usage de la cocaïne a entrainé Agitation ou ralentissement psychomoteur :

Question 18/18

La cocaïne (ou une substance très proche) est prise pris pour soulager ou éviter les symptômes de sevrage :

Retour
Mise en garde
Ce questionnaire est couramment utilisé dans les milieux de traitement afin d’évaluer la gravité des problèmes liés à la consommation. Toutefois, dans le présent contexte, les résultats de ce questionnaire n’ont pas de valeur clinique ou scientifique et ils ne remplacent pas le diagnostic d’un professionnel. Ils sont un guide d’interprétation de vos comportements face à la consommation.

ToxQuébec ne conserve aucune donnée sur les personnes qui utilisent ce questionnaire.
Source

American Psychiatric Association. Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (DSM 5). Paris : Elsevier-Masson, Traduit en 2015, 1114 pages.