Toxquebec Created with Sketch.

Trouble de l’usage d’internet

Le test présenté ici reprend les critères diagnostiques proposés pour des études supplémentaires dans le DSM-5. Seuls les jeux sur internet sans mise d’argent sont inclus dans ce trouble.

Instructions

En pensant à l’année qui vient de s’écouler, répondez par « oui » ou par « non » à chacun des énoncés suivants :

Question 1/9

Préoccupation par les jeux sur internet (la personne se remémore des expériences de jeu passées ou elle prévoit de jouer; les jeux sur internet deviennent l’activité dominante de la vie quotidienne).

Question 2/9

Symptômes de sevrage quand l’accès aux jeux sur internet est supprimé (ces symptômes se caractérisent typiquement par de l’irritabilité, de l’anxiété ou de la tristesse).

Question 3/9

Besoin de consacrer des périodes de temps croissantes aux jeux sur internet.

Question 4/9

Tentatives infructueuses de contrôler la participation aux jeux sur internet.

Question 5/9

Perte d’intérêt pour les loisirs et autres divertissements à l’exception des jeux sur internet.

Question 6/9

La pratique excessive des jeux sur internet est poursuivie bien que la personne ait connaissance de ses problèmes qui en découlent.

Question 7/9

Ment à son entourage sur l’ampleur du jeu sur internet.

Question 8/9

Joue sur internet pour échapper à ou soulager une humeur négative (p. ex. des sentiments d’impuissance, de culpabilité, d’anxiété).

Question 9/9

A mis en danger ou perdu une relation affective importante, un emploi ou des possibilités d’études ou de carrière à cause de la participation à des jeux sur internet.

Retour
Mise en garde
Ce questionnaire est couramment utilisé dans les milieux de traitement afin d’évaluer la gravité des problèmes liés à la consommation. Toutefois, dans le présent contexte, les résultats de ce questionnaire n’ont pas de valeur clinique ou scientifique et ils ne remplacent pas le diagnostic d’un professionnel. Ils sont un guide d’interprétation de vos comportements face à la consommation.

ToxQuébec ne conserve aucune donnée sur les personnes qui utilisent ce questionnaire.
Source

American Psychiatric Association. Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (DSM 5). Paris : Elsevier-Masson, Traduit en 2015, 1114 pages.